mardi 11 décembre 2012

Belles de nuit


Dominique Sanda - nous étions tous amoureux d'elle après avoir vu Le Conformiste* - et Stefania Sandrelli également troublée... et troublante.

* Sur les écrans en février 1971, mais c'est lors d'une séance au ciné-club du collège (lycée) que nous l'avons vu quelques années après. Les ciné-clubs du secondaire étaient - sont encore ? - une pouponnière à cinéphiles. Le responsable était Monsieur Lachat que je salue et remercie.

Aucun commentaire: